Emploi & Stage
Radio web
Publicité
Contact
Inscription
Connexion
INSCRIPTION

Inscrivez-vous et reçois tous les concours, actualités, et offres d'emploi au Maroc

Maroc Numéric 2013 : 9 000 emplois, 150 000 enseignants et 90 000 étudiants

18-09-2018
30

La mise en oeuvre du programme est dans les délais pour la plupart des projets. Dix services e-gov sont opérationnels et 8 sont en cours d'implémentation, dont 4 sont en phase pilote. PME et TPE se sont montrées très intéressées par les programmes Moussanada TI et Infitah. 

A une année de son échéance, le plan Maroc Numeric 2013 est dans les temps pour la plupart des projets annoncés mais le cap doit toutefois être maintenu pour atteindre le reste des objectifs. Doté initialement d’un budget de 5,2 milliards de DH, le programme vise la promotion et le développement des nouvelles technologies de l’information et se décline en quatre priorités stratégiques, deux mesures d’accompagnement et deux modalités d’implémentation. «Il y a eu un gros travail sur chacune des actions prioritaires du plan et des apports concrets se mesurent à différents niveaux, en étroite collaboration avec l’ensemble des ministères et établissements publics concernés», explique le ministère du commerce, de l’industrie et des nouvelles technologies, organe chargé du plan.

Ainsi, dans le cadre de la transformation sociale pour rendre accessible aux citoyens l’accès à Internet et aux équipements informatiques, 150 000 enseignants ont déjà pu bénéficier de la subvention pour l’équipement en ordinateur et connexion Internet dans le cadre de l’opération [email protected] Cette année, près de 37 000 étudiants ont bénéficié d’Injaz (opération consistant à permettre aux étudiants d’acquérir un ordinateur et une clé 3G à un prix subventionné), grâce à la généralisation à toutes les filières master et doctorat. S’y ajoutent plus de 26 000 étudiants pour chacune des 2 dernières années.

Pour le programme Genie, les réalisations restent mitigées : à peine 3 000 des 9 260 établissements scolaires ont été équipés en outils TI en 2009 et 2010. En l’absence de chiffres des années 2011 et 2012, cela représente à peine 32,39% du nombre total des établissements, alors que l’objectif est d’équiper 100% des établissements à fin 2013. Si la même cadence est suivie, il sera difficile d’atteindre les objectifs.

Toujours est-il que pour permettre sa réussite, la direction du programme a entamé des démarches pour l’acquisition de ressources pédagogiques (locigiels, vidéos pédagogiques, programmes d’études…) adaptées au contexte culturel et scolaire marocain. A ce jour, 136 000 ressources adaptées à chaque cycle universitaire sont acquises. Dans le même but, environ 150 000 formations aux TIC ont également été dispensées au corps enseignant, directeurs et inspecteurs, ce qui représente un taux de réalisation de 72,13%.

89 services publics à mettre en ligne

Pour le programme Moussanada TI, l’ANPME a enregistré, à fin 2011, plus de 200 PME bénéficiaires pour environ 700 demandes reçues. L’accélération de l’informatisation des PME s’appuie aussi sur les grands donneurs d’ordre via la mise en place de plateformes de dématérialisation des échanges des documents commerciaux entre ces derniers et les PME fournisseurs. Une convention a été signée en ce sens par l’ANPME et l’OCP et le projet est en cours de réalisation.

Toujours à fin 2011, plus de 2 200 TPE se sont inscrites au programme Infitah. En tout, 2 000 permis numériques ont été délivrés et 300 packs vendus (un ordinateur portable, un logiciel de gestion de la facturation et une année de connexion internet 3G à un prix subventionné à hauteur de 1 500 DH).
Maroc Numeric 2013 accompagne aussi le plan Rawaj pour la modernisation du commerce de proximité en proposant un pack Rawaj TI composé d’une caisse enregistreuse, d’une imprimante et d’une balance électronique à des prix subventionnés.

Conséquence directe de la promotion de l’investissement dans les TI, le nombre d’emplois créés sur la période 2008-2010 dans le secteur est estimé à 9 000, soit près de 35% de l’objectif à atteindre en 2013. Le nombre total d’emplois dans le secteur a atteint 41 000 emplois. 

Enfin, et dans le cadre de la stratégie pour la promotion des services publics orientés usagers sur les plateformes TI, tous les projets e-gov prévus sont lancés mais connaissent des niveaux différents de réalisation. On compte à aujourd’hui 10 projets opérationnels, 8 en cours, dont 4 sont en phase de déploiement pilote. A terme, le portefeuille sera constitué de 89 services (ou bouquet). Quelques-uns sont déjà opérationnels : e-déclarations sociales, e-consulat, passeport.ma, la certification électronique, la télédéclaration de l’IS et de l’IR… Il faut aussi relever la prise de rendez-vous en ligne dans les hôpitaux (avec des pilotes en cours de généralisation) et le lancement de www.watiqa.ma, le 1er guichet unique de commande en ligne de documents administratifs (avec pilote état-civil lancé en janvier 2012). 

Des feuilles de route sont également à l’étude pour des nouveaux projets identifiés comme prioritaires. Parmi les plus marquants, on peut citer la création d’entreprise en ligne (CREOL) et la dématérialisation de la commande publique.

 

Loi 31-08 : Le cadre réglementaire et les organes de gestion en place

 

Sur le volet réglementaire, plusieurs actions ont été mises en œuvre, entre autres, l’adoption de la loi 09-08 relative à la protection des données personnelles et de son décret d’application, et l’adoption de la loi 31-08 édictant des mesures de protection du consommateur, y compris des dispositions relatives à la vente en ligne.

Au niveau institutionnel, on relève la création du centre d’alerte et de gestion des incidents informatiques «ma-CERT» dont l’objectif est la protection des  réseaux des organismes publics contre les cyber-attaques et la résolution des incidents informatiques ; la création d’un Comité stratégique de la sécurité des systèmes d’information ; la création d’une Direction générale de la sécurité des systèmes d’information ; l’institution de la Commission nationale de protection des données personnelles (CNDP) ; et enfin l’agrément de Poste Maroc en tant que prestataire de service de certification électronique.

Ajouter votre commentaire

Autres actualités :


DERNIERS CONCOURS
2019-04-18 : Concours d’accès en 1ère année du cycle d'ingénieur à L'ENSM Rabat 2019-2020

2019-04-15 : Cycle Ingénieur d'État à l'ESITH Casablanca 2019-2020

2019-04-15 : Concours d'accès aux Masters à l'ESITH Casablanca 2019-2020

2019-04-15 : Licence Professionnelle à l'ESITH Casablanca 2019-2020

2019-04-11 : مباراة ولوج السنة الأولى بالشعب التقنية بالأكاديمية الفنون التقليدية بالدار البيضاء 2019-2020

2019-04-11 : مباراة لولوج السنة الأولى لتكوين في فن الخط بالأكاديمية الفنون التقليدية التابعة لمؤسسة مسجد الحسن الثاني بالدار البيضاء

RECHERCHE AVANCEE
Nos Partenaires
Groupe EFET
Groupe IGS Maroc
MIT ACADEMY
ESIG
EURELEC
HEM
CIGMA Settat
UEMF Fes
SUPTECH
PIGIER