Emploi & Stage
Radio web
Publicité
Contact
Inscription
Connexion

Actualités d'enseignement au Maroc

INSCRIPTION

Inscrivez-vous et reçois tous les concours, actualités, et offres d'emploi au Maroc

REPORTAGE : Les étudiants marocains en France : ce que les Français en pensent

15-09-2018
60

L’Hexagone est une destination, dirais-je naturelle, pour les jeunes marocains. Ils sont en effet 30.000, sur les 250.000 étudiants étrangers qui poursuivent leurs études supérieures en France, à être Marocains. Ils représentent en fait le premier contingent d'étudiants étrangers en France.

Si certains d’entre nos jeunes prennent le risque de partir sans visa et d'immigrer clandestinement, d'autres issus de classes aisées choisissent de suivre une formation dans l'hexagone pour assurer leur avenir.
Nous nous sommes adressés à des jeunes français pour leur demander leurs avis sur nos jeunes étudiants installés en France. Ils sont deux à avoir répondu à mes questions et avoir exprimé leur opinion.

Le niveau d'instruction
et la capacité se s'intégrer

Margaux (22 ans étudiante en sciences politiques Bourgogne)

Il me semble que presque tous les jeunes Marocains parlent français et pour certains ils parlent aussi anglais, allemand ou espagnol. C’est assez impressionnant pour des Français comme nous qui avons déjà du mal à parler correctement une autre langue que celle maternelle.
Je trouve aussi que les Marocains sont en général très ouverts. Ils ont dans leur nature d’être à l’aise, d’aller vers les gens pour discuter, échanger… En tout cas en tant que Français, quand on va au Maroc, c’est ce que l’on ressent. Ca concerne tous les Marocains de façon générale, mais en particulier les jeunes qui vont plus facilement discuter avec les étrangers que leurs aînés.

Florent (21 ans étudiant en littérature anglaise Nancy).
La première chose qui m’a frappé quand je suis allé au Maroc, c’est l’accueil des gens, leurs capacités à s’adapter à une autre culture et l’accepter (même si ils ne peuvent en créditer la totalité, ce qui est normal pour chaque culture).
D’après ce que j’ai pu constater, je pense qu’il est plus aisé pour un Marocain de s’adapter dans une nouvelle société qu’un Français. En effet, j’ai rencontré pas mal de personnes qui souhaitaient poursuivre leurs études à l’étranger et ainsi acquérir de nouvelles expériences, devenir bilingue etc. Cette initiative est moins flagrante dans mon pays bien que beaucoup de jeunes partent.
Le niveau d’instruction m’a semblé très correct, cependant je doute qu’il y ait la même égalité des chances entre les écoles publiques et privées. Je reste cependant persuadé qu’une personne motivée à autant de chances de réussir qu’un français dans une école privée (j’ai des preuves).

Les Marocains et les autres jeunes (français et maghrébins)

Margaux (22 ans).
En France on fait pas de différences entre les Marocains, les Algériens ou les Tunisiens. Et pour ma part je ne connais pas vraiment d’Algériens ou de Tunisiens. Donc je ne pourrais pas faire une comparaison. Mais au Maroc on nous dit souvent que l’histoire qui lie le Maroc à la France est une grande amitié. C’est différent de l’Algérie où les rapports ont toujours été difficiles. Et depuis l’époque de la colonisation, il y a toujours une certaine méfiance réciproque entre l’Algérie et la France (même de la part des générations actuelles qui n’ont pas connu cette époque). Je ne sais pas si c’est vrai mais ça me semble possible quand même.
Pour ce qui est de la comparaison entre les jeunes Marocains et les jeunes Français, je trouve que les Marocains arrivent bien à concilier tradition et modernisme. Ils sont très respectueux de l’Islam, mais mènent également une vie à l’occidentale. En France, la religion est quelque chose qui ne touche pas vraiment les jeunes. Et on colle souvent une étiquette de «ringards» aux pratiquants. Les jeunes attachés à la religion en France sont le plus souvent les musulmans d’origine maghrébine ou turque.
Florent (21 ans)
Je ne peux comparer les Marocains aux autres jeunes maghrébins, tout simplement parce que je suis seulement allé au Maroc, cependant, j’ai appris que les relations entre Algériens et Marocains étaient quelquefois conflictuelles.
Les jeunes Marocains m’ont semblé beaucoup plus «ouverts» que les Français. Ils sont beaucoup plus indulgents et respectueux. Dans mon pays, on est facilement jugé par sa tenue vestimentaire, ses orientations politiques, son revenu etc …
Les relations entre les français et les Marocains (plus précisément les couples)

Margaux (22 ans).
Tous les Marocains que je connais sont très sérieux et très respectueux de la femme, en ce qui concerne les relations de couple, que ce soit avec une Française ou avec une Marocaine. Par contre pour ce qui est des Marocaines, elles ont l’air plus frivoles, plus indépendantes et pas vraiment du genre à s’attacher à un homme en particulier.
Je parle pas en général parce que je connais peu le Maroc pour pouvoir juger. Mais au sein de mes ami(e)s marocains et marocaines je trouve que les hommes sont sérieux et même un peu trop parfois. Alors que les femmes ont surtout pour but de s’amuser, de profiter… et ne sont pas toujours très fidèles.
Florent (21 ans). 
Pour le peu de couples marocaines/français, françaises/marocains que j’ai pu observer, ils ont l’air de s’entendre à merveille et de se respecter mutuellement
Leurs chances (français et marocains) de réussir une carrière professionnelles:
Les Marocains ont comme avantage d’avoir une facilité pour les langues et ça c’est un point positif pour eux. Après, pour ce qui est des compétences de chacun je pense qu’il n’y a pas beaucoup de différences. Mais il y a toujours le problème de la discrimination à l’embauche. En France c’est clair qu’un Marocain a plus de mal qu’un Français a trouvé du travail. Mais pour les autres pays c’est peut être différent. En Angleterre, par exemple, les employeurs n’hésitent pas à embaucher des femmes voilées pour travailler dans des magasins, dans des administrations… En France on ne voit jamais ça. Donc je pense que dans un pays comme l’Angleterre, les chances sont égales, du moment que les diplômes et les compétences sont au même niveau aussi. Mais pour d’autres pays je ne sais pas.

Margaux (22 ans).
C’est une question assez délicate. Selon moi, un Homme est un Homme, il ne devrait pas y avoir de discrimination au niveau de l’emploi. Malheureusement, dans certains pays du Nord, il existe encore des injustices.
Dans certains pays libres en droits comme le Canada, je pense que l’égalité des chances est très forte, un Marocain à tout autant de chance de réussir qu’un autre. Je suis convaincu que c’est grâce à ce genre de politique que ce pays est devenu en quelque sorte le « havre » de beaucoup de jeunes. Beaucoup de pays devraient adopter ces lois.
source:albayane

Ajouter votre commentaire

Autres actualités :


DERNIERS CONCOURS
2018-10-02 : Concours d'accès à la Licence Professionnelle Management des Organisations à l'ENCG d'El Jadida 2018-2019

2018-10-02 : Concours d'accès au Master Sciences de Gestion à l'ENCG d'El Jadida 2018-2019

2018-09-20 : Candidats admis définitivement aux Licences professionnelles de l'EST Fès 2018-2019

2018-09-20 : Candidats convoqués au test oral des Licences Professionnelles à la FSJES Marrakech 2018-2019

2018-09-18 : Candidats admis définitivement aux Masters de la FS Kénitra 2018-2019

2018-09-18 : Candidats admis définitivement aux Licences professionnelles de la FSJES Fès 2018-2019

RECHERCHE AVANCEE
Nos Partenaires
Groupe EFET
Groupe IGS Maroc
MIT ACADEMY
ESIG
EURELEC
HEM
CIGMA Settat
UEMF Fes
SUPTECH
PIGIER